Jacques VILLERET

"Acteur"

 

Jacques VILLERET est né le 6 Février 1951 à 19h30 à Tours


Il est VERSEAU Ascendant VIERGE

On peut considérer que la Lune est sa " dominante " en étant conjoint au Soleil, à laquelle j'ajouterai Neptune qui est maitre de Vénus, Mars, Jupiter, et qui aspecte en trigone la Lune et le Soleil, et Uranus, maitre du Soleil et de la Lune.

Ces trois dominantes résument bien la personnalité que tout le monde connait, en même temps un peu timide, lunatique, sensible, mais indépendante et généreuse.
   
    Son SOLEIL en VERSEAU lui donne un tempérament assez indépendant malgré tout, mais qu'il faut combiner avec ces deux autres dominantes Lune et Neptune :

 ici le côté Uranien est un peu minimisé malgré tout. Mais le fond du tempérament est quand même un mélange de" cérébral " et de sensibilité, qui ici joue un grand rôle dans sa vie de tous les jours (maison 6). Avec la conjonction à la Lune, il avait surement de la difficulté à comprendre les différences entre les gens et il supportait mal je pense les querelles et conflits de personnes.

Il avait une volonté certaine, mais qui pouvait aussi s'opposer aux autres (opposé Pluton) et cela lui donnait beaucoup de remous intérieurs, de l'inquiétude, bref c'était quelqu'un d'un peu "torturé". Si on tient compte de sa sensibilité, les conséquences sont plus fortes qu'il n'y paraissait au niveau de son équilibre général.

Par contre il avait un bon trigone avec Neptune, qui au niveau artistique, lui permettait de sublimer un peu ses problèmes, mais il faut reconnaitre que cette position du Soleil (maitre de 12) en maison 6 opposé à Pluton était difficile à vivre. Enfin ce même aspect indiquait des risques au niveau santé sur le plan cardio-vasculaire.
   
    Son ASCENDANT en VIERGE est important dans l'image qu'il donnait : assez réservé, timide, modeste, donnant parfois l'impression d'une personne complexée, qui, ajoutée à sa dominante lunaire, a du le faire souffrir dans la vie quotidienne normale.

Cet Ascendant opposé à Vénus et Mars, indique une ambiguité entre cette timidité et une capacité de séduction du public (Vénus/Mars en 7) par l'intermédiaire de son métier, d'où le fait qu'il était sûrement très à l'aise dans cette activité, mais que dans la vie de tous les jours, cela était plus difficile à vivre.

Le maitre d'Ascendant Mercure se trouve en Capricorne en 5 et on voit là que ce signe ne l'aidait pas à s'extérioriser malgré tout, même si dans ce domaine  'maison 5,' le côté artistique l'aidait à s'épanouir (trigone MC).
    
Sa LUNE se trouve en VERSEAU et comme on l'a dit dégage une sensibilité très forte et un côté émotionnel intériorisé, mais qui le faisait soufffrir de part l'opposition à Pluton en 12...   On retrouve là un conflit intérieur difficile à vivre et qui l'a poussé notamment à compenser par des dérivatifs tels que l'alcool.

Ces aspects plutoniens au Soleil et à la Lune ont pu lui donner une sensation de rejet de la part de certaines personnes et le pousser à une forme d'autodestruction inconsciente.

Là encore, on retrouve un bon trigone à Neptune, qui montre bien que le plan artistique pouvait seul l'aider à être un peu lui-même, et dans la communication il réagissait beaucoup par intuition, inspiration et sensations.
    
 Son MERCURE est en CAPRICORNE  et en conséquence, on a ici un mental plus rationnel qui s'accordait parfois mal avec sa sensibilité lunaire et neptunienne. D'où les conflits intérieurs d'un homme qui cherchait parfois à trop analyser ce qu'il ressentait.
Par contre le bon aspect à Saturne indiquait quand même une forte ténacité et le fait qu'il n'était sûrement pas facile à influencer ou à faire changer d'avis malgré sa sensibilité.
   
    Son MARS est en POISSONS lui donne ici une énergie assez fluctuante, mais aussi une capacité d'adaptation dans sa façon de faire avec les autres (maison 7), bien aidée par une séduction et un charisme (conjoint Vénus) ainsi qu'une grande générosité (conjoint Jupiter), parfois trop même.
Il avait donc besoin de donner beaucoup aux autres par l'intermédiaire de son métier, c'était aussi une façon pour lui de compenser un mal intérieur exprimé par les positions solaire et lunaire opposées à Pluton. 
   
    Sa VENUS en POISSONS confirme sa sensibilité artistique et le fait d'avoir des sentiments très sensibles, qui le faisaient aimer facilement les autres. On retrouve donc ici la grande générosité en affectif, doublé d'un côté assez idéaliste malgré tout.
On peut penser qu' avec Pluton (maitre de 4) en 12, opposé au Soleil et à la Lune, pas mal de problèmes liés au plan familial et affectif ont du provoquer des chocs dans sa vie et l'amener à un déséquilibre nerveux et psychologique dans certaines périodes.

Au niveau santé, il faut noter qu' Uranus (maitre de 6) qui est en Cancer et carré à Saturne, et qui indique un risque de blocage ou ralentissement des fonctions digestives. Position à laquelle il faut ajouter surtout la conjonction Soleil/Lune en 6 opposée à Pluton, il y a là une forme de destruction intérieure et de risque de complications cardio-vasculaires (Soleil), mais aussi de tout ce qui touche aux fonctions digestives (Lune). On sait qu'il souffrait aussi de diabète.

On est aussi connu qu' il avait un problème d'alcool ponctuel, à savoir que cela se passait par crises, mais que ce n'était pas quoditien, et là on retrouve bien la compensation à un mal être des aspects Plutoniens, notamment hors de son métier. Il ne faut pas oublier non plus que la conjonction Vénus/Jupiter en Poissons opposée à l'Ascendant est bien signe d'excès dans ce signe neptunien (Neptune a souvent rapport à l'alcool).

Au niveau de sa carrière, il fait sa 1ère apparition au cinéma²dans "R.A.S." d'Yves Boisset en 1972, après avoir fait le Conservatoire.

Puis en 1976 " Les bons et les méchants" et en 1978 " Robert et Robert".
En 1981, il devient vraiment populaire avec son rôle dans " La soupe aux choux " avec Louis de Funès.

Puis en 1997, c'est le grand succès avec " le Dîner de cons " pour lequel il recevra un " César du meilleur Acteur " en 1998. :

- En 1997Jupiter passe en conjonction de son Soleil et de sa Lune en 6, ce qui indique bien un succès professionnel, mais qui a pu aussi après avoir un retentissement plus fort au niveau de ses problèmes intérieurs, puisque Uranus arrivait en 1999 et 2000 sur son Soleil et sa Lune opposés à Pluton, je pense que c'est le début de ses gros problèmes de santé.

Il vient de nous quitter ce 28 janvier 2005 d'une hémorragie interne.

On peut voir que depuis plusieurs mois, Uranus était en transit d'opposition à son Ascendant, ce qui au niveau santé est souvent assez perturbant pour quelqu'un qui a des problèmes auparavant, ce qui était son cas.

Uranus etait aussi conjoint à Vénus (maitre du Mc), conjonction commencée au printemps 2004 et qui a sûrement augmenter sa tendance à la consommation d'alcool dans ce signe des Poissons, peut-être liée aussi à une instabilité affective.

Saturne était carré à Mercure (maitre de son Ascendant) depuis plusieurs mois, ce qui a dû aussi le toucher sur un plan psychologique et nerveux.

Pluton et Mars étaient carré à son axe des noeuds lunaires, ce qui indiquait un risque de remise en cause au niveau de son axe de vie, et on a vu que son Pluton natal était très difficile à vivre.

Neptune commencait une conjonction au Soleil en maison 6, ce qui a du amener un début d'état dépressif ou le fait de ne plus se sentir en phase avec sa vie.

Enfin la Lune Noire était carré à Neptune (maitre de 8), ce qui est un indice touchant la fin de vie, en fonction des problèmes de santé qu'il avait.

Seul Jupiter était trigone à son Soleil, ce qui peut paraitre au départ un peu bizarre... mais c'etait peut-être pour lui une forme de libération par rappor tà ses problèmes.

Tout cela pour montrer que la fin ne se voit pas forcément dans le thème mais qu' on peut expliquer toute la période difficile qu'il vient de connaitre et qui pouvait aboutir à des complications de santé.


 


Retour au SOMMAIRE GENERAL